La Société Dentaire du Nouveau Brunswick
Your Oral Health

Les soins dentaires

Glossaire dentaire

Abcès : Infection localisée de l’os ou des tissus mous. L’abcès est toujours causé par une infection.

Alliage : Mélange de deux sortes ou plus de métal utilisé pour réparer les dents endomagées. L’alliage peut être noble (surtout de l’argent), très noble (surtout de l’or) et commun (métal de base). Le coût d’une obturation ou d’une couronne dépend de l’alliage qui est choisi.

Allongement de la couronne clinique: Intervention chirurgicale qui permet d’augmenter la partie visible de la dent à des fins de restauration.

Alvéole dentaire : Cavité dans la mâchoire dans lequel la dent se situe.

Alvéolite : Inflammation localisée de l’alvéole à la suite d'une extraction dentaire, causée par la perte d’un caillot.

Alvéoloplastie : Intervention chirurgicale ayant pour but de façonner la structure osseuse de manière à la préparer à recevoir une prothèse dentaire telle une prothèse amovible.

Amalgame : Matériau d’obturation dentaire en alliage de mercure, utilisé pour remplir les cavités dentaires.

Anesthésique : Substance médicamenteuse employée pour supprimer la sensibilité à la douleur durant une intervention dentaire; la substance peut être appliquée localement ou injectée.

Anesthésique local : Injection dans la bouche pour engourdir la dent ou la région qui nécessite une intervention.

Apex : Extrémité d’une racine dentaire.

Apectomie: Amputation de l’apex ou de l’extrimité infectée d’une dent.

Appareil de rétention : Appareil dentaire amovible, utilisé habituellement en orthodontie, qui permet de maintenir l’espace entre les dents ou de retenir les dents en place en attendant le renforcement de l’os qui les entoure.

Articulation temporo-mandibulaire (ATM) : Structure anatomique reliant la mâchoire supérieure à la base du crâne

Biopsie : Prélèvement de tissu fragmentaire ou en entier dans le but de déterminer l’existence d’une pathologie.

Blanchiment : Technique consistant à appliquer un produit chimique sur les dents, généralement du peroxyde d’hydrogène, dans le but de les blanchir les dents.

Blanchiment externe : Utilisation de produits de blanchiment externes pour traiter la décoloration des dents.

Blanchiment interne : Utilisation de produits de blanchiment internes habituellement sur les dents antérieures dont les taches sont dues à des causes internes, par exemple un traitement endodontique (traitement de canal).

Bruxisme : Serrement ou grincement involontaire des dents.

Canal pulpaire : Voir « canal radiculaire ».

Canal radiculaire : Partie creuse de la racine d’une dent. Le canal va de l’extrémité de la racine à la pulpe.

Canine : Troisième dent à partir de la ligne médiane.

Carie dentaire : Terme technique de la maladie des tissus durs de la dent. Détérioration progressive de la dent causée par l’acide produit par les bactéries lorsqu’elles digèrent les sucres.

Cavité : Creux ou espace dans une dent cariée, ou trou laissé par l’extraction de la dent.

Cément : Revêtement très fin de tissu osseux qui recouvre la racine de la dent.

Chambre pulpaire : Partie centrale de la dent contenant les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins.

Chirugie buccale et maxillo-faciale : Intervention chirurgicale des structures buccales et faciales pouvant être des extractions dentaires complexes, repositionnement osseux, traitement de fractures et de tumeurs.

Chirurgie parodontale : Intervention chirurgicale portant sur les gencives et l’os intimement en contact avec les dents.

Chirurgien buccal et maxillo-facial : Spécialiste dentaire qui a terminé avec succès un programme d’études agréé en chirurgie buccale et maxillo faciale et qui a reçu, de la Société Dentaire du Nouveau Brunswick, le titre de chirurgien buccal et maxillo-facial.

Ciment : Colle spéciale utilisée pour maintenir une couronne en place. Le ciment sert également à protéger le nerf de la dent en l’isolant.

Classification des métaux : Le système de classification du métal noble a été adopté comme méthode la plus précise pour rendre compte des divers alliages couramment utilisés dans les couronnes, les ponts et les prothèses. Ces alliages contiennent entre autres des pourcentages variables d’or, de palladium ou de platine. L’alliage très noble contient plus de 60 % d’or, de palladium ou de platine (et au moins 40 % d’or); l’alliage noble contient plus de 25 % d’or, de palladium ou de platine; le métal commun contient moins de 25 % d’or, de palladium ou de platine.

Coiffage pulpaire : Application d’une substance médicamenteuse sur la partie de la dent qui était cariée, et maintenant taillée, afin de protéger la pulpe et de favoriser la cicatrisation.

Coiffage pulpaire direct : Procédé par lequel la pulpe dentaire exposée est recouverte d’un matériau protecteur qui la protège et qui favorise la guérison et la cicatrisation.

Coiffage pulpaire indirect : Procédé par lequel la pulpe dentaire presque exposée est recouverte d’un matériau pour promouvoir la guérison et la cicatrisation en stimulant la formation de dentine secondaire.

Consultation : Service diagnostic ou éducatif offert par un dentiste ou un spécialiste dentaire.

Couronne de la dent : Partie anatomique de la dent qui est recouverte d’émail. Ce terme est utilisé également pour désigner une restauration dentaire qui recouvre intimement la dent et lui redonne sa forme nomale.

Couronne en acier inoxydable : Couronne en métal préfabriquée, ayant la forme d’une dent, utilisée pour recouvrir temporairement une dent qui est gravement cariée ou abîmée. On l’utilise le plus souvent sur les dents primaires.

Curetage : Détartrage profond de la partie de la dent située sous le rebord gingival dans le but d’enlever le tartre et les tissus gingivaux infectés.

Cuspide : Saillie de la face triturante d’une dent.

D.D.S. : Doctorat en chirurgie dentaire, ou D.M.D., doctorat en médecine dentaire. Diplôme remis aux diplômés de l’école d’art dentaire. Il s’agit de diplômes similaires; les écoles d’art dentaire donnent à leur discrétion le titre de D.M.D. ou de D.D.S. à leurs diplômés, selon leur curriculum.

Dent à pulpe non vivante ou dévitalisée : Dent qui ne contient plus de tissu vivant.

Dent à pulpe vivante : Dent qui contient du tissu nerveux vivant.

Dent de 12 ans : Autre terme utilisé pour désigner la deuxième molaire.

Dent de six ans : Première dent permanente à apparaître, habituellement vers l’âge de cinq ou six ans.

Dent incluse : Dent qui n'a pas fait son éruption.

Dent latérale : Dent adjacente à l’incisive centrale.

Dentine : Partie de la dent qui se trouve à la fois sous l'émail, qui recouvre la couronne, et sous le cément, qui recouvre la racine. Une dent est constituée principalement de dentine.

Dentisterie cosmétique : Tout traitement ou toute restauration ayant pour seul but d’améliorer l’apparence des dents ou de la bouche.

Dentisterie pédiatrique : Domaine de la dentisterie qui s’occupe uniquement des maladies dentaires chez les enfants. Appelée aussi pédodontie.

Dentisterie préventive : Activités éducatives et thérapeutiques ayant pour objet la prévention des maladies dentaires et parodontales.

Dents de lait : Voir « dents primaires».

Dents de sagesse : Voir « troisièmes molaires ».

Dents permanentes : Ensemble de 32 dents adultes qui remplacent les dents primaires, aussi appelées dents d’adulte.

Dents primaires : Premiers ensemble de dents chez les enfants aussi appelées dents de lait. La dentition primaire consiste de 20 dents. Elles sont remplacées par les dents permanentes. Ces dents sont aussi connus sous l’appellation de dents temporaires ou dents de lait.

Dents postérieures : Dents situées dans le fond de la bouche (prémolaires et molaires).

Dents secondaires : Voir « dents permanentes ».

Détartrage : Procédé consistant à éliminer le tartre, la plaque et les tâches qui se trouvent sur les dents.

Détartrage sous-gingival : Élimination du tartre et de la plaque qui se trouvent sur la dent, au-dessous du rebord gingival.

Détartrage supra-gingival : Élimination du tartre et de la plaque qui se trouvent sur la dent, au-dessus du rebord gingival.

Deuxièmes molaires : Dents situées à l’arrière des premières molaires. Ces dents ont une surface aplanie munie de quatre cuspides.

Deuxièmes prémolaires : Dents situées à l’arrière des premières prémolaires. Ces dents sont munies de deux cuspides.

Dysfonction temporo-mandibulaire (DTM) : Problèmes associés à l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) consistant habituellement en une douleur ou un malaise aux ATM et ligaments qui relient la mâchoir inférieure et le crâne ou dans les muscles utilisés pou la mastication.

Émail : Partie dure et calcifiée (minéralisée) de la dent qui recouvre la couronne. L’émail est la substance la plus dure de l’organisme.

Endodontie : Domaine de la dentisterie qui s'intéresse aux lésions ou aux maladies de la pulpe, ou nerf, de la dent.

Endodontiste : Spécialiste dentaire qui a terminé avec succès un programme d’études agréé en endodontie et qui a reçu, de la Société dentaire du Nouveau Brunswick, le titre d’endodontiste.

Épaulement : Ligne de jonction entre la portion de la dent préparée et la portion de la dent non-préparée. Se réfère surtout à la préparation dentaire lors de la confection d’une couronne ou pont.

Éruption : Apparition de la dent hors de la gencive et désormais présente dans la cavité buccale.

Excision : Ablation chirurgicale de l’os ou de tissus.

Exostose : Tumeur bénigne d’origine osseuse.

Extrabuccal : Extérieur de la bouche.

Extracoronaire : Extérieur à la couronne d'une dent.

Extraction : Action d’extraire une dent; elle peut être simple ou complexe (intervention chirurgicale).

Face occlusale : Face triturante des dents postérieures.

Facette : Fine coquille artificielle (habituellement en composite ou porcelaine) utilisée pour recouvrir la partie visible de la dent pour corriger des imperfections telles la forme, la couleur, la taille et la position des dents. Plus souvent utilisée pour les dents antérieures.

Fil de soie dentaire : Fil de nylon mince, ciré ou non, qui sert à être passé entre les dents pour enlever les débris alimentaires et la plaque.

Fistule : Ouverture dans les tissus gingivaux servant de voie de drainage d’un abcès dentaire ou péridentaire. Conduit par lequel les bactéries peuvent s’échapper d’une dent ou de la gencive infectée.

Fluorure : Composé chimique servant à prévenir les caries; utilisé dans les réseaux d’aqueduc de certaines municipalités ou appliqué directement sur les dents.

Frein : Fibres musculaires recouvertes de muqueuses, reliant les joues, les lèvres et la langue aux gencives.

Frénectomie : Ablation d’un frein.

Gaz hilarant : Voir « oxyde nitreux ». Mélange contrôlé de nitrogène et d’oxygène (N2O) inhalé par le patient pour diminuer la sensibilité à la douleur.

Gencive : Tissus mous qui recouvrent l’os alvéolaire des mâchoires.

Gingivectomie : Ablation d’une partie de la gencive.

Gingivite : Inflammation ou infection de la gencive; stade initial de la maladie des gencives.

Gingivoplastie : Intervention chirurgicale consistant à façonner ou réparer les gencives.

Greffe : Tissu ou matériau synthétique mis en contact avec des tissus dans le but de rectifier une imperfection ou de suppléer à une carence.

Greffe pédiculée des tissus mous : Remplacement des tissus gingivaux endommagés provenant d’une région adjacente et immédiate, conservant une attache à son origine.

Hygiéniste dentaire : Professionnel dentaire qui se spécialise dans le nettoyage des dents en enlevant la plaque, le tartre et les tissus gingivaux qui sont atteints. L’hygiéniste sert de guide au patient pour l’aider à établir un programme approprié d’hygiène buccodentaire. Il porte le titre d’hygiéniste dentaire autorisé (HDA).

Implant : Dispositif artificiel, généralement à base de métal ou de céramique, qui est inséré dans l’os de la mâchoire pour y attacher une couronne artificielle, une prothèse ou un pont.

Incisives latérales : Dents adjacentes aux incisives centrales; il y en a une de chaque côté.

Incisives : Quatre dents antérieures, appelées incisives centrales et latérales, situées sur les mâchoires supérieures et inférieures et utilisées principalement pour couper et déchirer les aliments.

Incisives centrales : Deux dents (larges : delete) du milieu.

Inclusion dans les tissus mous : Dent sous la gencive qui est incapable de faire son éruption normale.

Inclusion osseuse : Dent sous l’os qui est incapable de faire son éruption normale.

Interproximal : Entre deux dents adjacentes.

Intrabuccal : À l’intérieur de la bouche.

Intracoronaire : À l'intérieur de la couronne d’une dent.

Labial : Région des lèvres.

Lingual : Région de la langue.

Mainteneur d'espace : Appareil dentaire qui remplit l’espace des dents perdues et qui empêche les autres dents de se déplacer. Utilisé surtout en orthodontie et en dentisterie pédiatrique.

Maladie des gencives : Voir « maladie parodontale ».

Maladie parodontale : Inflammation et infection des gencives, des ligaments, de l’os et des autres tissus qui entourent la dent. La gingivite et la parodontite sont les deux principales formes de maladie parodontale. On parle aussi de maladie des gencives ou de pyorrhée.

Malocclusion : Mauvaise harmonie des dents supérieures par rapport aux dents inférieures.

Mandibule : Mâchoire inférieure.

Mastication : Action de mâcher.

Maxillaire : Mâchoire supérieure.

Métal de base : Alliage utilisé pour les prothèses partielles ou les couronnes, qui ne contiennent pas de métaux précieux.

Métal très noble : Voir « classification des métaux ».

Modèle d’étude : Reproduction en matériau dur de la cavité buccale en prenant une empreinte des arcades dentaires.

Molaires : Dents larges postérieures qui présentent plusieurs cuspides et qui servent à broyer les aliments. Elles sont considérées comme les dents de plus grosse dimension de la bouche. Les adultes ont un total de douze molaires (incluant les quatre dents de sagesse, ou troisièmes molaires), dont trois de chaque côté des mâchoires supérieures et inférieures.

Mordançage : Procédé consistant à appliquer un produit chimique sur la dent, ce qui rend l’émail rugueux et assure une meilleure adhérence du matériau d’obturation ou facette.

Novocaïne : Nom générique d’un anesthésique local utilisé de façon topique ou par injection. Voir «anesthésique local».

Obturation : Matériau utilisé pour remplir une cavité ou pour remplacer une partie d’une dent.

Obturation en résine : Matière plastique de la couleur des dents qui est utilisée au lieu des alliages métalliques pour une apparence plus naturelle.

Obturation rétrograde : Méthode de scellement du canal radiculaire en le préparant et en l’obturant à partir de l’extrémité de la racine; procédé effectué généralement à la fin d’une apectomie.

Occlusion : L’ensemble de contacts entre les dents supérieures et inférieures.

Orthodontie : Domaine de la dentisterie qui corrige les malocclusions et qui rétablit l’alignement ou le fonctionnement des dents ou des os de la mâchoire. Plusieurs différents appareils sont utilisés en orthodontie, dont des appareils fixes ou amovibles, des appareils intra ou extra buccaux.

Orthodontiste : Spécialiste dentaire qui a terminé avec succès un programme d’études agréé en orthodontie et qui a reçu, de la Société dentaire du Nouveau Brunswick, le titre d’orthodontiste.

Oxyde nitreux : Mélange contrôlé de nitrogène et d’oxygène (N2O) que le patient inhale pour diminuer la sensibilité à la douleur. On l’appelle aussi gaz hilarant.

Palais : Tissus durs et mous qui forment la voûte de la bouche.

Parodontal : Qui a trait aux tissus mous et à l’os qui soutiennent les dents (« peri » signifie « autour » et « odont » signifie « dent »).

Parodontite : Inflammation et/ou infection des tissus de soutien de la dent, y compris la gencive, le ligament parodontal et l’os qui supporte les dents.

Parodontologie : Domaine de la dentisterie qui s’occupe de traiter les tissus gingivaux et l’os qui supporte les dents.

Pédodontie : Voir « dentisterie pédiatrique ».

Pédodontiste : Spécialiste dentaire qui a terminé avec succès un programme d’études agréé en dentisterie pédiatrique et qui a reçu de la Société dentaire du Nouveau Brunswick le titre de pédodontiste.

Périapical : Région qui entoure l’extrémité de la racine d’une dent.

Péricoronarite : Inflammation des tissus gingivaux qui entourent la couronne d'une dent, habituellement la deuxième ou la troisième molaire.

Périradiculaire : Région qui entoure une partie de la racine de la dent.

Perte osseuse : Détérioration et perte de l’os qui supporte les dents, généralement par suite d’une infection, d’une maladie des gencives ou d’une région édentée de la bouche.

Photographies diagnostiques : Images qui sont utilisées pour déterminer le diagnostic et le traitement et qui servent de dossier.

Pilier : Dent ou implant qui sert au support d’une prothèse fixe. Appui pour une couronne utilisée comme constituante d’un pont.

Plan de traitement : Liste des interventions que le dentiste propose à un patient selon les résultats de ses radiographies, de son examen et de son diagnostic. Souvent, il présente plus d’un plan de traitement.

Plaque : Enduit collant contenant entre autres de la salive, des particules alimentaires et des bactéries qui se dépose sur la surface des dents, au-dessus et au-dessous du rebord gingival. Si elle n’est pas éliminée, elle va favoriser la maladie des gencives et les caries.

Plaque occlusale : Appareil amovible en matériau rigide recouvrant une arcade dentaire au complet servant a réduire les symptômes de dysfonction de l’ATM.

Poche parodontale : Approfondissement anormal de l’espace entre la dent et la gencive. La poche se forme lorsque la maladie et l’infection détruisent le ligament qui rattache la gencive à la dent et l’os sous-jacent.

Pont : Prothèse dentaire fixe servant à remplacer des dents manquantes.

Pontique : Dent artificielle utilisée dans un pont pour remplacer une dent manquante.

Premières molaires : Dents situées à l’arrière des deuxièmes prémolaires. Ces dents ont une surface aplanie et quatre ou cinq cuspides.

Premières prémolaires : Dents situées à l’arrière des canines. Ces dents ont deux cuspides.

Prémolaire : Dent bicuspide située entre la molaire et la canine.

Problèmes de l’articulation temporo-mandibulaires (ATM) : Voir « dysfonction de l'articulation temporomandibulaire ».

Prophylaxie : Polissage des dents pour diminuer le taux d’accumulation de plaque dentaire.

Protecteur buccal : Appareil amovible en matériau flexible recouvrant habituellement l’arcade dentaire supérieure servant à protéger les dents, les ATM, et diminuer le risque de commotion cérébrale lors d’activités sportive.

Prosthodontie : Domaine de la dentisterie qui s’occupe du remplacement des dents manquantes et des tissus connexes leur fonctionnement harmonieux.

Prosthodontiste : Spécialiste dentaire qui a terminé avec succès un programme d’études agréé en prosthodontie et qui a reçu, de la Société dentaire du Nouveau-Brunswick, le titre de prosthodontiste.

Protecteur contre le grincement nocturne des dents : Appareil amovible recouvrant une arcade dentaire pour prévenir les dommages causés par le grincement nocturne des dents. Il peut s’agir d’un matériau dur ou flexible.

Prothèse complète : Plaque en acrylique qui remplace toutes les dents supérieures ou toutes les dents inférieures, ou bien l’ensemble des dents.

Prothèse dentaire : Appareil amovible utilisé pour remplacer les dents manquantes et structures avoisinantes. Voir aussi « prothèse complète » et « prothèse partielle ».

Prothèse immédiate : Prothèse construite en vue d’être placée immédiatement après l’extraction des dents restantes.

Prothèse partielle : Appareil amovible utilisé pour remplacer une ou plusieurs dents perdues.

Puits : Dépression conique à la surface d'une dent, le plus souvent au point de rencontre des sillons. Zône plus suceptible à la carie.

Pulpe : Contenu le la cavité à l’intérieur de la couronne de la dent, et qui contient les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Pulpectomie : Ablation totale de la pulpe dentaire dans les canaux de la racine de la dent.

Pulpite : Inflammation de la pulpe ou du nerf dentaire accompagnée de douleur.

Pulpotomie : Ablation partielle de la pulpe dentaire.

Pyorrhée : Voir « maladie parodontale ».

Quadrant : Terme dentaire utilisé pour désigner la division des mâchoires en quatre parties, chacune commençant par la partie médiane de l’arcade et s’étendant jusqu’à la dernière dent située dans le fond de la bouche. La bouche a quatre quadrants qui contiennent généralement de cinq à huit dents.

Racine : Partie de la dent qui est située sous la couronne et qui se prolonge généralement dans l’os de la mâchoire. Faite de dentine, elle renferme le canal radiculaire et elle est recouverte de cément.

Radiographie céphalométrique : Radiographie de la tête qui permet d’évaluer la croissance ou la position des os de la mâchoire et des dents, surtout en vue d’un traitement orthodontique ou d’une chirurgie de la mâchoire.

Radiographie panoramique (panorex) : Radiographie prise extrabuccale permettant de radiographier sur un seul cliché l'ensemble des dents ainsi que les mâchoires supérieure et inférieure.

Radiographie occlusale: Radiographie intrabuccale prise avec le film placé entre les dents en position d’occlusion.

Radiographie interproximale: Radiographie permettant de visualiser les couronnes pour détecter les caries.

Radiographies bouche complète : De 12 à 18 clichés sont pris pour vérifier la présence de maladies buccodentaires.

Rebasage : Processus consistant à réadapter une prothèse en remplaçant tout l’acrylique de la base de la prothèse.

Récession gingivale : État caractérisé par la perte anormale des tissus gingivaux par suite d’une infection ou d’une perte osseuse ou autre traumatisme.

Référence: Renvoi du patient d’un dentiste à un autre dentiste, habituellement un spécialiste, en vue d’un traitement ou d’une consultation.

Regarnissage : Réfection par addition de matériau de bas sur la surface tissulaire d'une prothèse amovible.

Réimplantation : Remise en place d'une dent dans son alvéole.

Résine composite : Matériau d’obturation de la couleur de la dent, faite de résine plastique.

Résorption osseuse : Dissolution de l’os qui supporte la dent (perte osseuse).

Restauration : Tout matériau ou toute création qui sont utilisés pour remplacer la structure de la dent qui a été perdue (par ex. : obturation, couronne) ou pour remplacer une ou plusieurs dents perdues (par ex. : ponts et prothèses complètes ou partielles).

Restauration complexe : Restauration dentaire d’envergure portant sur plusieurs couronnes ou un pont, ou les deux, dans un même plan de traitement. À l’aide de couronnes et/ou de ponts qu’il scelle en place, le dentiste reconstruit les dents naturelles, remplit les espaces où il manque des dents et établit des conditions qui permettent à chaque dent de fonctionner en harmonie avec votre occlusion. Pour obtenir de bons résultats, les interventions de la restauration complexe nécessitent beaucoup de temps, d’efforts, de compétences et de collaboration de la part du laboratoire.

Restauration apposée (‘onlay’) : Restauration coulée en or ou en porcelaine qui recouvre l’une ou l’ensemble des cuspides de la dent.

Restauration encastrée (‘inlay’) : Restauration coulée en or ou porcelaine utilisée pour obturer une cavité d’une dent aussi appelée incrustation.

Scellant : Matériau composite utilisé pour sceller les puits, fissures et sillons susceptibles aux caries dans les dents afin de prévenir les caries.

Secteur antérieur : Dents et tissus situés dans la partie avant de la bouche (incisives et canines supérieures et inférieures).

Serrement dentaire: Action de serrer les dents supérieures et inférieures, ce qui a pour effet d’exercer une pression sur les ligaments qui relient les dents à l’os alvéolaire. La pression s’exerce aussi sur l’articulation entre la mâchoire inférieure et le crâne.

Soie dentaire : Voir aussi « fil de soie dentaire ».

Spécialiste dentaire : Dentiste qui a terminé avec succès un programme d’études agréé dans un domaine reconnu de la dentisterie et qui a reçu, de la Société dentaire du Nouveau-Brunswick, le titre de spécialiste dentaire.

Surfaçage radiculaire : Procédé consistant à détartrer et à lisser les surfaces exposées de la racine afin d’enlever le tartre, la plaque et les tissus infectés.

Surocclusion : Chevauchement excessif des dents inférieures par les dents supérieures lorsque les mâchoires sont fermées. L’orthodontie permet de corriger ce problème.

Systémique : Qui se rapporte à tous les systèmes du corps.

Tartre : Dépôt dur qui se forme sur la couronne ou la racine de la dent par suite de la minéralisation de la plaque.

Torus : Saillie osseuse ou protubérance de l’os normal. On le voit généralement sur la partie du palais située derrière les dents antérieures ou sous la langue sur la surface intérieur de la mâchoire inférieure.

Traitement de canal : Traitement de l’inflammation ou de l’infection de la pulpe. L’intervention consiste à enlever la pulpe et d’obturer le canal de la racine à l’aide d’un matériau approprié afin de le sceller de façon permanente.

Traitement préventif : Toute mesure prise par le patient, avec l’aide du dentiste, de l’hygiéniste et du personnel du bureau, visant à prévenir les maladies dentaires ou autres (par ex. : résines de scellement, nettoyages et mainteneurs d’espace).

Troisièmes molaires : Dents situées à l’arrière des deuxièmes molaires. Ces dents ont une surface aplanie munie habituellement de quatre cuspides. Aussi appelées dents de sagesse.

Vestibulaire : Qui décrit la face de la dent qui se trouve du côté de la joue. En général, ce terme s’applique aux dents postérieures puisque les dents antérieures ne touchent pas aux joues mais plutôt aux lèvres.