La Société Dentaire du Nouveau Brunswick
Your Oral Health

Les problèmes dentaires

Traitement de canal

Lorsque l’une de vos dents est accidentée ou infectée, les tissus mous, les vaisseaux sanguins et les nerfs qui se trouvent au cœur de la dent, c’est-à-dire la chambre pulpaire, subissent aussi des dommages. Dans le passé, la dent et la pulpe auraient été condamnées à une mort certaine, et, la plupart du temps, les dentistes étaient obligés d’extraire la dent atteinte.

Les progrès technologiques permettent de sauver les dents accidentées ou infectées. En fait, une branche spécialisée de la dentisterie se consacre à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies ou blessures de la pulpe dentaire. Il s’agit de l’endodontie.

Lorsque la pulpe de la dent est accidentée ou malade, elle perd sa vitalité et meurt, ce qui a des effets négatifs sur le canal radiculaire situé sous la pulpe. La mortification pulpaire est le plus souvent causée par une dent fissurée, une carie profonde ou une blessure traumatisante à la dent qui permet aux bactéries et à leurs produits d’envahir la pulpe. Des abcès peuvent se développer à l’extrémité de la racine, causant de la douleur et une inflammation.

Si la pulpe accidentée ou malade n’est pas enlevée, les tissus entourant la racine de la dent peuvent aussi devenir infectés, entraînant une douleur et une inflammation encore plus grandes. Même si vous ne ressentez aucune douleur, certaines substances libérées par les bactéries peuvent endommager l’os qui maintient la dent dans la mâchoire. Pour sauver une dent victime de mortification pulpaire, le dentiste ou l’endodontiste (spécialiste de ce traitement) pourrait effectuer un traitement de canal.

Ce traitement comporte habituellement plusieurs rendez-vous chez le dentiste. Voici comment le dentiste fait pour sauver votre dent à l’aide d’un traitement de canal :

Pour commencer, la dent est protégée contre les bactéries qui se trouvent dans la salive au moyen d’une digue (bande de caoutchouc mince placée autour de la dent). Le dentiste fait une petite ouverture dans la dent qui donne accès à la chambre pulpeuse. Il vous fera une anesthésie locale avant cette étape pour que vous soyez plus à l’aise pendant le traitement.

Le dentiste retire ensuite la pulpe de la chambre pulpaire et du canal radiculaire. Il nettoie le canal, l’élargit et le façonne de manière à faciliter l’obturation. Il peut insérer des médicaments dans la chambre pulpaire et le canal radiculaire afin d’aider à éliminer les bactéries.

Il obture ensuite l’ouverture de la couronne avec un matériau temporaire afin d’empêcher la salive d’entrer dans la chambre pulpeuse et les canaux radiculaires. Il pourrait aussi prescrire des antibiotiques en cas d’infection s’étendant au-delà de l’extrémité de la racine.

À l’étape suivante du traitement, le dentiste enlève le matériau temporaire, puis il remplit et scelle de façon permanente le canal radiculaire à l’aide d’un matériau biocompatible naturel. S'il ne reste pas assez de la dent naturelle, il pourrait insérer une tige ou un tenon en métal ou en plastique dans le canal radiculaire comme support. Ensuite, il place habituellement une couronne sur la dent.

À la dernière étape, une couronne faite en porcelaine ou avec un alliage métallique est placée sur la dent afin de rétablir la structure, la fonction et l’apparence. Si le traitement de canal est effectué par un endodontiste, il vous recommandera de voir votre dentiste pour qu’il prépare la couronne.

Maintenant que votre traitement est terminé, vous devez vous assurer de vous brosser vos dents deux fois par jour, de passer la soie dentaire quotidiennement et, de plus, prendre des rendez-vous avec votre dentiste pour des examens à intervalles réguliers. Vous pourrez ainsi conserver votre dentition et votre sourire!