La Société Dentaire du Nouveau Brunswick
Your Oral Health

Comprendre les honoraires pour
les traitements dentaires

De quelle manière les honoraires pour les soins dentaires sont-ils fixés?

Le cabinet dentaire ressemble à une clinique médicale et doit respecter des normes réglementaires strictes afin d’assurer aux patients des soins de haute qualité et leur sécurité. En fait, les dentistes font fonctionner des mini-hôpitaux et sont responsables de payer certains coûts liés à l’exploitation de leur cabinet.

Voici des facteurs qui influent tous sur le coût des soins dentaires : de l’équipement spécialisé; les protocoles pour la stérilisation et la sécurité; du personnel bien formé ayant les permis requis; la formation continue de toute l’équipe de soins dentaires. Pour déterminer les coûts, il faut aussi prendre en considération les frais des laboratoires externes, les matériaux utilisés pour les traitements, la complexité des traitements et l’emplacement du cabinet dentaire.

Les dentistes doivent tenir compte de ces facteurs pour calculer les coûts des  traitements à leur cabinet. Les coûts de fonctionnement varient d’un cabinet à l’autre et aussi, d’une province à l’autre.

Qu’est-ce que le Guide des honoraires suggérés?

La Société dentaire du Nouveau-Brunswick (SDNB) prépare chaque année le Guide des honoraires suggérés pour les dentistes au Nouveau-Brunswick. Ce guide fournit plus de 1 400 codes de procédures dentaires et descripteurs de codes liés à des éléments spécifiques des traitements dentaires. Il présente aussi des honoraires suggérés qui servent seulement à guider.  Les codes sont basés sur un système de codage national utilisé dans les provinces et territoires du pays.

De nombreuses compagnies offrant des régimes d’assurance dentaire fixeront les montants à rembourser en se fondant sur les honoraires et codes de ce guide. Dans certains cas, la couverture est basée sur les guides de l’année précédente (honoraires demandés il y a un an ou plus). (Remarque : Les compagnies d’assurance ne collaborent pas avec la SDNB pour élaborer le guide.)

Le Guide des honoraires suggérés sert uniquement de guide; les dentistes ne sont pas obligés de suivre le guide ou tout barème d’honoraires. Les dentistes peuvent consulter le guide afin de déterminer les honoraires pour les soins dentaires, de l’utiliser comme outil de communication pour décrire les traitements possibles au patient ou de préparer la facture au régime d’assurance dentaire du patient.

Les dentistes sont-ils tenus de suivre le guide provincial des honoraires?

Bien que de nombreux dentistes appliquent des honoraires établis dans le guide, il n’y a aucune obligation pour eux de le faire. Les dentistes tiennent compte de divers facteurs pour déterminer les coûts dans leur cabinet.  La loi fédérale sur la  concurrence interdit la fixation des prix, alors il est impossible d’établir des honoraires pour les services de soins dentaires de manière définitive.

Pourquoi les honoraires de mon dentiste sont-ils plus élevés que
ceux suggérés dans le guide provincial des honoraires?

Il n’existe aucune obligation pour les dentistes d’imposer les honoraires suggérés dans le guide. Les dentistes déterminent les coûts pour leur cabinet d’après les facteurs qui influent sur l’exercice de leur profession.

Comment faire pour découvrir combien coûtera une procédure en particulier?

Il est conseillé aux patients de poser à leur dentiste toute question sur les traitements recommandés ou sur le coût de ces traitements. Le guide des honoraires est très technique et fournit plus de 1 400 codes nationaux sur une vaste gamme de maladies pouvant nuire à la santé buccodentaire ou à la santé générale et sur les divers éléments des procédures dentaires. Un traitement peut nécessiter l’application d’un code ou de multiples codes de procédures indiqués dans le guide tandis que tous les coûts sont calculés par chaque cabinet dentaire.

Nous rappelons aux patients que le guide provincial doit servir uniquement de guide et que les dentistes ne sont pas obligés de facturer les honoraires suggérés.

Pourquoi les honoraires des spécialistes sont-ils plus élevés?

Les spécialistes ont suivi une formation plus poussée dans une discipline particulière de la dentisterie. Ils apportent des compétences d’experts pour assurer un traitement de haute qualité dans leur propre spécialité. Les praticiens en médecine dentaire générale peuvent recommander les soins d’un spécialiste à leurs patients quand ils le jugent nécessaire.

Souvent, les traitements spécialisés sont très techniques et complexes. Ils nécessitent l’utilisation de matériel et d’appareils spécialisés, d’autres membres du personnel qualifiés et du perfectionnement. Les spécialistes prennent en considération tous ces facteurs pour déterminer les coûts des traitements.

Peut-on obtenir une estimation du coût d’un traitement
avant d’aller au dentiste?

Le dentiste recommande un traitement après avoir examiné la bouche. Le dentiste procède à l’examen, détermine les antécédents médicaux du patient et discute avec vous des préoccupations ou symptômes existants. Si le dentiste constate un problème dans votre bouche, il en discutera avec vous et vous parlera du traitement qu’il recommande.

Selon les divers traitements possibles, des discussions ultérieures auront lieu sur le matériel requis, sur la complexité des soins ou sur des frais de laboratoire et d’autres facteurs, tout ce qui peut influer sur l’estimation des coûts. Votre dentiste peut passer en revue les options pour le traitement et fournir une estimation des coûts du traitement avant de le commencer. Remarque : Le dentiste peut seulement donner une estimation des coûts. Comme pour toute autre procédure  médicale, le traitement prévu peut changer durant l’exécution du traitement et cela peut influer sur les coûts.

Puis-je obtenir une seconde opinion si je trouve
l’estimation des coûts élevée?

Il importe que vous soyez à l’aise pour commencer le traitement dentaire. Votre dentiste souhaite améliorer votre santé buccodentaire et répondre à toutes vos questions, y compris pourquoi il recommande ce traitement et les coûts prévus.

Si vous vous préoccupez de tous facteurs liés à un plan de traitement proposé, n’hésitez pas à demander une seconde opinion. Il importe de comprendre que cela entraînera des coûts additionnels, car le deuxième dentiste devra faire un examen et vous consulter avant de vous présenter les traitements possibles.

Voici des questions que vous pouvez poser à votre dentiste :

Pourquoi les traitements présentés sont-ils recommandés et quels sont les avantages pour ma santé buccodentaire et ma santé en général?
Est-ce qu’il existe d’autres options que les traitements recommandés?
Quelles seraient les conséquences de refuser ou de retarder le traitement?
Faudrait-il changer mes habitudes pour prévenir un tel problème dans l’avenir?
Que devrais-je faire comme soins après le traitement dentaire recommandé?

Pourquoi un dentiste ne peut-il offrir une seconde opinion sans examen?

Avant de donner son opinion sur les soins dentaires, le dentiste doit comprendre tous les facteurs influant sur la santé du patient. L’examen de la bouche est essentielle pour diagnostiquer toute maladie des dents.

Le traitement dentaire est-il garanti?

Les dentistes s’engagent à fournir des soins dentaires de haute qualité à leurs patients, mais il est impossible de garantir le traitement.  Garantir un traitement est considéré trompeur et ne respecte pas le Code de déontologie de l’Association dentaire canadienne.

Qu’est-ce que je peux faire pour limiter le coût des soins dentaires?

La prévention est le meilleur moyen de garder une bonne santé buccodentaire. Adoptez de bonnes habitudes à la maison, c’est-à-dire : brossez-vous les dents et utilisez la soie dentaire chaque jour; réduisez les boissons et collations contenant du sucre; ne fumez pas; visitez régulièrement votre dentiste pour les soins, ce qui inclut un examen. Il est important de diagnostiquer les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent et deviennent plus coûteux. Une maladie des dents évolue et, contrairement à un rhume, ne guérira pas par elle-même. Le coût de la prévention est toujours beaucoup moins élevé que le coût de la négligence.